Gosti, brut(e) de vie.

 

 

Plein les gueules cassées et l’âme toute bleuie dans la violence des coups, des éclats de vie

volent à travers l’atelier. Dans cette chapelle profane où hurlent les outils, un homme souffle sa souffrance de faire mal et d’avoir mal : il crie son féroce appétit de fracturé de l’amour.

Jean-Yves Gosti est un sculpteur tellurique qui parle à l’acier, au granit, le langage des oubliés, la langue des premiers du monde, les « bruts de trogne ».

Par son œuvre, il nous donne, burin dans le cœur et cœur sur la main, ce qui lui a terriblement manqué.

Alors, Gosti, le boxeur buriné, les bras-musée tatoués d’un fil de tendresse, nous met en face de notre seule responsabilité : vivre.

oxo mars 2014